Pas de profil sélectionné

Recherche

   

EA 3181
Carcinogenèse associée
aux HPV : facteurs prédictifs et pronostiques

Pour mieux diagnostiquer les cancers et cibler leurs traitements, il faut comprendre leurs mécanismes de développement et leurs caractéristiques.

 

carcinogenese

 

C'est dans cette perspective que les chercheurs de l'EA 3181 s'intéressent aux tumeurs du col de l'utérus, de la vessie, du poumon, du colon ou encore de la peau. Ils étudient les processus qui conduisent à la formation d'une tumeur maligne.

Certains cancers sont consécutifs à une infection virale. Le cancer du col de l'utérus par exemple est lié au papillomavirus. Naturellement éliminé chez la majorité des femmes qui y sont exposées, il induit chez d'autres des modifications cellulaires. Les cellules modifiées par le virus ne meurent pas spontanément comme elles le devraient à la fin de leur cycle de vie. En analysant les défauts de ce mécanisme de mort cellulaire programmée (apoptose), les chercheurs espèrent trouver des moyens de le restaurer, par le biais de chimiothérapies ciblées.

Ils travaillent aussi à la caractérisation de différents types de tumeurs (vessie, anus, poumons), grâce à de nouveaux marqueurs biologiques. Un diagnostic plus précis permettra non seulement de choisir les traitements les mieux adaptés mais aussi de repérer à l'avance les personnes susceptibles d'être touchées par la maladie.

Les travaux menés dans ce laboratoire vont des recherches fondamentales en biologie cellulaire et moléculaire jusqu'aux grandes études épidémiologiques, avec une participation au registre des cancers et au cancéropole Grand Est.

Mots clés

Biologie moléculaire, biologie cellulaire, mort cellulaire, oncogenèse, papillomavirus, angiogenèse, cancérologie, recherche clinique, épidémiologie, qualité de vie, registre des cancers.

Contacts

Directeur

Jean-Luc Pretet

Tél. 03 81 66 83 42

jean_luc..fr

 

Adresse

19 rue Ambroise Paré

Les Hauts du Chazal

F-25041 Besançon cedex

logo choisir la FC